L’Austral à Londres, suite…

Dimanche, c’est l’été sur Londres. A vélo, le long de la Tamise, nous recherchons le meilleur angle pour illustrer l’appareillage de l’Austral à 18 heures. Après quelques hésitations, nous revenons à notre première impression, au pied du Tower Hôtel. Le ponton du trafic maritime offre un angle complètement dégagé. Le responsable des mouvements nous assure qu’à 18 heures il n’y a plus aucun trafic sur ce ponton, une chance ! La lumière est au rendez-vous quand le tablier du pont se lève pour laisser passer l’Austral, qui s’est aligné sans remorqueur.
Tout va très bien quand l’Austral se présente sous le pont. Soudain, dans mon viseur, apparaît une étrange étrave rouge… A l’instant du «clic», un boat-people, sans scrupule, vient polluer l’image du siècle…
« QUAND CA NE VEUT PAS LE FAIRE, CA NE LE FAIT PAS !!! »
Philip Plisson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photographe P. Plisson

philip plisson

photographe

Découvrez régulièrement les reportages de Philip à travers le monde.

Galerie

La galerie Plisson de La Trinité-sur-Mer est un concept unique en son genre dans un environnement magnifique sur les quais face à la mer.

Pour recevoir les actualités et reportages de Philip Plisson